Auteur/autrice

Fabiola Negron

Director of Food Safety

La FDA propose des modifications à l’allégation « saine » sur les étiquettes alimentaires

Nov 15, 2022

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a proposé une règle qui mettrait à jour les exigences pour les étiquettes alimentaires portant l’affirmation que le produit est « sain ». La FDA a l’autorité d’autoriser ou non l’utilisation de l’allégation « saine » sur les étiquettes alimentaires. Lorsqu’une étiquette alimentaire contient l’allégation, la FDA considère que l’étiquette implique « que la teneur en nutriments de l’aliment peut aider les consommateurs à maintenir des pratiques alimentaires saines ». La FDA propose de modifier les réglementations actuelles afin que le contenu nutritionnel des produits portant l’allégation « sain » reflète la science nutritionnelle actuelle.

Obtenez de l’aide pour vous conformer à la FDA.

Les spécialistes réglementaires de Registrar Corp peuvent vérifier la conformité de vos étiquettes à la FDA.

Pour obtenir de l’aide concernant les exigences réglementaires de la FDA, appelez le  : +1-757-224-0177, envoyez un e-mail à  : info@registrarcorp.com, ou discutez avec un conseiller réglementaire 24 heures sur 24  : www.registrarcorp.com/livechat.

Obtenir de l’aide

L’histoire de la revendication « Healthy »

FDA a commencé à réglementer l’utilisation de « health » sur les étiquettes en 1994. Lorsqu’un fabricant utilise le terme, il « fait une allégation implicite du niveau de nutriments du produit », selon la FDA. Le niveau de nutriments contenus dans un produit porteur de l’allégation doit répondre à la définition de santé de la FDA, qui est éclairée par les développements les plus récents en science de la nutrition.

En vertu de la réglementation actuelle, afin de faire l’allégation de « santé », un aliment doit contenir au moins 10  % de l’apport quotidien de référence (IDR) ou de la valeur quotidienne de référence (VDR) pour au moins un nutriment considéré comme important au moment de l’émission de la règle  : vitamine C, fibre, vitamine A, calcium, protéines et fer. En outre, un aliment ne doit pas dépasser les limites maximales des nutriments qui doivent être consommés en plus petites quantités, comme le sodium, les graisses totales et les graisses saturées.

Au fur et à mesure que la compréhension de la nutrition humaine évoluait, il est devenu clair que la réglementation régissant l’allégation « saine » ne reflétait pas la nouvelle recherche menée dans la communauté scientifique. En particulier, le rôle joué par les graisses saines dans une alimentation équilibrée et l’importance de la vitamine D et du potassium n’ont pas été reconnus par la règle de 1994.

Une lettre d’avertissement de 2015 émise aux fabricants des barres « KIND » a suscité une nouvelle conversation concernant le type d’aliments qui devrait être admissible à l’allégation « sain ». En mars 2016, la FDA a annoncé qu’elle commencerait à réévaluer sa définition de « santé ». La FDA a fait l’annonce après que KIND, LLC a déposé une requête citoyenne après avoir reçu la lettre d’avertissement. La pétition proposait des suggestions pour mettre à jour les réglementations afin d’être cohérentes avec les directives fédérales.

La FDA a publié un document d’orientation de la politique d’application qui permettait aux produits qui n’étaient pas admissibles à l’allégation « saine » en raison des niveaux de graisses de le faire, à condition que la majorité des graisses soient des graisses mono et polyinsaturées. La politique d’application a également permis au produit de répondre à l’exigence de 10  % de RDI/DRV en fonction du taux de potassium ou de vitamine D. La réglementation initiale, cependant, est restée « dans les livres ».

Raisons derrière les changements proposés

En raison des développements dans la science de la nutrition et les directives alimentaires fédérales, la FDA considère que la définition précédente de « santé » est obsolète. Conformément au document d’orientation de la politique d’application, la FDA autorise la revendication « saine » sur les produits qui ne répondent pas aux normes nutritionnelles actuelles qui permettraient une telle revendication. Les modifications proposées vont encore plus loin dans la modification des exigences, et sont destinées à aligner les allégations « saines » sur les produits avec la science nutritionnelle actuelle et les directives fédérales.

L’un des changements proposés est l’inclusion de sucres ajoutés dans la détermination « saine », un facteur qui n’avait pas été pris en compte auparavant. Par exemple, les réglementations actuelles autorisent certains produits céréaliers à supporter l’allégation « sain » parce qu’ils contiennent des niveaux élevés de vitamines et de minéraux, mais ils contiennent également des sucres ajoutés en quantités qui dépassent les recommandations de la science nutritionnelle.

Les nouvelles réglementations refléteraient également l’évaluation actuelle selon laquelle les aliments « nutritifs denses » sont un facteur important dans une alimentation saine. Les aliments qui ne répondaient pas aux normes précédentes répondraient aux normes actuelles en fonction de leurs avantages nutritionnels largement acceptés. Par exemple, le saumon est considéré comme sain selon les normes actuelles en raison de son abondance de nutriments, mais il n’était pas admissible à l’allégation « sain » auparavant en raison de son taux élevé de graisse.

Exigences proposées pour l’utilisation d’une réclamation « saine » La

FDA propose que les produits qui sont autorisés à porter la réclamation « saine » doivent  :

  • « Contient une certaine quantité significative d’aliments provenant d’au moins un des groupes ou sous-groupes d’aliments. » Les produits doivent incorporer un aliment d’un groupe alimentaire, tel que des fruits ou des légumes, dans la quantité recommandée par les directives alimentaires pour les Américains
  • Respecter les limites désignées pour certains nutriments en fonction d’un pourcentage de la valeur quotidienne (DV) des nutriments

La règle proposée ajouterait également des exigences de tenue des registres dans les cas où la FDA ne peut pas vérifier la conformité avec les exigences de réclamation « saines » par le biais des informations de l’étiquette.

La FDA note qu’il pourrait y avoir des changements dans l’approvisionnement alimentaire aux États-Unis si les modifications proposées sont finalisées. Comme les fabricants qui souhaitent utiliser l’allégation « sain » peuvent commencer à intégrer la nutrition requise dans leurs produits, les options qui répondent à la définition actuelle de santé de la FDA pourraient augmenter. La FDA accepte les commentaires sur la règle proposée jusqu’au 28 décembre 2022.

Les entreprises alimentaires qui souhaitent étiqueter leurs produits comme « sains » doivent examiner les détails de la proposition de la FDA et envisager de soumettre des commentaires, ainsi que de se préparer aux changements potentiels.

 

Obtenez de l’aide pour vous conformer à la FDA.

Les spécialistes réglementaires de Registrar Corp peuvent vérifier la conformité de vos étiquettes à la FDA.

Pour obtenir de l’aide concernant les exigences réglementaires de la FDA, appelez le  : +1-757-224-0177, envoyez un e-mail à  : info@registrarcorp.com, ou discutez avec un conseiller réglementaire 24 heures sur 24  : www.registrarcorp.com/livechat.

Obtenir de l’aide

Auteur/autrice


Fabiola Negron

Director of Food Safety

Widely respected in the Food Safety industry, Fabiola provides insightful education to food and beverage companies worldwide on U.S. FDA regulations resulting from the passage of the Food Safety Modernization Act (FSMA) in 2011. Her expertise in creating and reviewing Food Safety plans, helping U.S. importers comply with Foreign Supplier Verification Program (FSVP) regulations, and leading our Food Safety team have helped hundreds of companies comply with FDA food and beverage requirements.

Related Article


Subscribe To Our News Feed

To top
This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.