Auteur/autrice

Jaclyn Bellomo

Senior Director of Cosmetic Science and Regulatory Affairs

Plus de 30 produits capillaires en aérosol rappelés pour un risque potentiel pour la santé

Déc 23, 2021

Proctor and Gamble (P&G) a récemment rappelé plus de 30 produits capillaires en aérosol en raison de la présence de benzène, un produit chimique qui peut provoquer le cancer. Les produits concernés comprennent des shampooings secs, des après-shampooings secs et divers produits coiffants.

Le rappel a lieu alors que les projets de la Loi sur la sécurité des produits de soins personnels restent des promoteurs législatifs. En cas d’adoption, la loi pourrait aider à empêcher les entreprises de commercialiser des cosmétiques contenant des ingrédients potentiellement nocifs en donnant à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis l’autorité de réglementer les cosmétiques dans la mesure où elle réglemente d’autres industries.

Services de Registrar Corp pour les sociétés cosmétiques

Les entreprises de cosmétiques qui ont besoin d’aide pour répondre aux exigences de la FDA peuvent contacter Registrar Corp, un consultant de premier plan en conformité avec la FDA. Nos spécialistes de la réglementation peuvent vérifier la conformité de votre étiquetage, enregistrer votre établissement de cosmétiques auprès de la FDA, vous aider à établir des rapports en vertu de la loi California Safe Cosmetics Act, et plus encore.

Pour plus d’informations, appelez-nous au +1-757-224-0177, envoyez-nous un e-mail à info@registrarcorp.com ou discutez avec un conseiller réglementaire 24 heures sur 24 sur www.registrarcorp.com/livechat.

Obtenir de l’aide

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur le rappel de P&G et l’impact que la loi sur la sécurité des produits de soins personnels aurait sur l’industrie cosmétique si elle était adoptée.

Le rappel P&G

Le 17 décembre 2021, P&G a annoncé qu’elle rappelait volontairement certains shampooings et après-shampooings secs en raison de la présence de benzène. Le benzène est un cancérogène humain qui a été lié au cancer lors d’une exposition par inhalation, absorption cutanée ou consommation orale.

L’avis de rappel identifie les marques concernées comme Pantene, Herbal Essences, Hair Food, Old Spice et Aussie. Ce rappel fait suite à un rappel antérieur en novembre 2021 dans lequel P&G a rappelé les déodorants et les sprays en aérosol, également en réponse à la présence de benzène.

Les effets financiers et de réputation d’un rappel peuvent être considérables pour une société de cosmétiques. Pour les rappels de novembre et de décembre, P&G a non seulement cessé de fabriquer les produits concernés, mais a également demandé aux consommateurs qui avaient déjà acheté les produits de les jeter. La société a également exhorté les détaillants à jeter les produits concernés. P&G a offert des remboursements complets aux clients qui soumettaient une demande de remboursement.

La loi sur la sécurité des produits de soins personnels

La loi sur la sécurité des produits de soins personnels proposée vise à donner à la FDA une autorité réglementaire accrue sur l’industrie cosmétique américaine pour améliorer la sécurité des consommateurs. Actuellement, les cosmétiques produits aux États-Unis ne font pas l’objet d’un contrôle avant d’entrer sur le marché. La FDA peut refuser les cosmétiques non conformes au port d’entrée. Cependant, étant donné le grand nombre de ces importations, les produits potentiellement dangereux entrent souvent sur le marché américain. Cela crée une approche réactive de l’évaluation des cosmétiques pour la sécurité des consommateurs, par opposition à une approche préventive.

En cas d’adoption, la loi donnerait à la FDA l’autorité de réglementer les cosmétiques par le biais de méthodes réglementaires que l’agence utilise pour d’autres industries. Une réglementation accrue pourrait aider à empêcher les substances dangereuses d’entrer sur le marché américain des cosmétiques. La loi donnerait également à la FDA l’autorité d’émettre des rappels obligatoires sur les produits non conformes.

Les procédures réglementaires que la loi sur la sécurité des produits de soins personnels établirait pour les établissements cosmétiques comprennent  :

  • Enregistrement et renouvellement obligatoires des installations -Les installations qui fabriquent, traitent ou (dans certains cas) distribuent des produits cosmétiques pour une utilisation aux États-Unis devront s’enregistrer auprès de la FDA. Les installations cosmétiques non américaines devront désigner un agent américain pour agir en tant que lien de communication entre la FDA et le cabinet étranger.
  • Bonnes pratiques de fabrication (BPF) – La loi permettrait à la FDA d’établir des BPF qui fourniraient des normes applicables auxquelles la FDA se référerait pendant les inspections.
  • Signalement d’événements indésirables graves – Les établissements devront soumettre des rapports d’événements liés à la santé associés à l’utilisation d’un produit cosmétique entraînant ou nécessitant une intervention médicale. Cela comprend un rapport annuel des cas de développement d’éruption cutanée.
  • Déclarations sur les ingrédients cosmétiques -Les établissements doivent soumettre une déclaration à la FDA contenant, entre autres exigences, des informations sur l’établissement, les ingrédients cosmétiques et les avertissements applicables.
  • Examen des ingrédients -La FDA analyserait les données de sécurité concernant certains ingrédients cosmétiques afin de déterminer s’ils peuvent être utilisés sans restriction, sans danger dans certaines conditions ou utilisations, ou s’ils ne peuvent pas être utilisés sans danger du tout. La FDA aurait l’autorité d’interdire l’utilisation de certains ingrédients dans les cosmétiques.

La Personal Care Products Safety Act a reçu un soutien bipartite et un soutien de plusieurs grandes sociétés cosmétiques. Le Congrès a introduit la Loi, et elle pourrait devenir une loi dans les années à venir.

Services de Registrar Corp pour les sociétés cosmétiques

Les entreprises de cosmétiques qui ont besoin d’aide pour répondre aux exigences de la FDA peuvent contacter Registrar Corp, un consultant de premier plan en conformité avec la FDA. Nos spécialistes de la réglementation peuvent vérifier la conformité de votre étiquetage, enregistrer votre établissement de cosmétiques auprès de la FDA, vous aider à établir des rapports en vertu de la loi California Safe Cosmetics Act, et plus encore.

Pour plus d’informations, appelez-nous au +1-757-224-0177, envoyez-nous un e-mail à info@registrarcorp.com ou discutez avec un conseiller réglementaire 24 heures sur 24 sur www.registrarcorp.com/livechat.

Obtenir de l’aide

Auteur/autrice


Jaclyn Bellomo

Senior Director of Cosmetic Science and Regulatory Affairs

A seasoned expert on the cosmetic industry, Jaclyn's deep understanding and insights on cosmetic regulations brought on with the passage of the Modernization of Cosmetics Regulation Act (MoCRA) are unmatched. Her experience and reputation throughout the global cosmetic industry helps companies worldwide meet the newly enacted FDA regulations under MoCRA.

Related Article


Subscribe To Our News Feed

To top
This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.